Critiques

Le liseur

le_liseur
Auteur : Bernhard Schlink
Éditeur : Folio
Collection : Folio
Parution : 1995
Pages : 243
EAN: 9782070404582
À quinze ans, Michaël fait par hasard la connaissance, en rentrant du lycée, d’une femme de trente-cinq ans dont il devient l’amant. Pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours, et l’un de leurs rites consiste à ce qu’il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, elle disparaît du jour au lendemain. Sept ans plus tard, Michaël assiste, dans le cadre de ses études de droit, au procès de cinq criminelles et reconnaît Hanna parmi elles. Accablée par ses coaccusées, elle se défend mal et est condamnée à la détention à perpétuité. Mais, sans lui parler, Michaël comprend soudain l’insoupçonnable secret qui, sans innocenter cette femme, éclaire sa destinée, et aussi cet étrange premier amour dont il ne se remettra jamais. Il la revoit une fois, bien des années plus tard. Il se met alors, pour comprendre, à écrire leur histoire, et son histoire à lui, dont il dit : «Comment pourrait-ce être un réconfort, que mon amour pour Hanna soit en quelque sorte le destin de ma génération (…) que j’aurais moins bien su camoufler que les autres ?»
Mon avis: 
J’ai voulu lire le livre avant de regarder son adaptation cinématographique qui m’intéressait beaucoup de part son casting mais aussi par les sensations et les ressentis que j’avais perçu lors du visionnage de la bande annonce.
La lecture a plutôt bien débuté. On commence fort avec une entrée en la matière pas du tout romantique avec la première rencontre d’Hanna et de Michaël. Dès le départ elle semble sûre d’elle, vive: elle joue un peu le rôle d’une mère en voyant le jeune du garçon et sa difficulté apparente. Tout le long du roman, Hanna ne parle pas beaucoup; on peut dire que cela rajoute à son côté mystérieux. Parce qu’après tout, on ne sait rien d’elle, du début à la fin du roman. Elle reste inaccessible, hors d’attente pour le lecteur mais aussi pour Michaël. C’est un point de vue que je trouve assez intéressant. On est un peu comme ce jeune garçon qui découvre son premier amour sans trop vraiment savoir ce qu’il va arriver ni comment gérer la chose. La différence d’âge est assez vite oubliée lors de la lecture, comme si qu’il ne s’agissait pas là d’une chose très importante.
Michaël, bien qu’il soit le narrateur de l’histoire, ne m’est pas apparu plus accessible qu’Hanna. Le livre n’est pas tourné sur ses sentiments, ni sur ceux d’Hanna qui restent un mystère. Je n’ai accroché à aucun personnage en particulier, même si la fin m’a fait me sentir un peu sur les fesses.
Le roman reste une merveille pour les yeux. Le style d’écriture est très bien tourné, même si je dois déploré quelques maladresses dans la traduction française qui ont un peu fait tâche. L’histoire était très entraînante, pleine de suspens. Le côté noir des révélations lors du procès donnent un nouveau souffle à l’histoire qui stagnait un peu.
Cela reste dans l’ensemble une bonne lecture et une merveilleuse histoire qui brise les codes de la société, que ce soit lors de la liaison a caractère pédophile ou encore pour les révélations criminelles et sanglantes du procès.
C’est un livre qui fait réfléchir et on ressort transformé, grandi spirituellement. Un immanquable pour moi que tout le monde doit lire.
Ma note: ★★★☆☆
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s